Pourquoi embaucher des gamers ? Quelles sont leurs qualités ?

Pourquoi embaucher des gamers ? Quelles sont leurs qualités ?

Selon McAfee, les entreprises cherchant des spécialistes en cybersécurité devraient se tourner vers les gamers, des candidats au profil intéressant (avril 2018). Cette phrase est toute récente, mais je ne peux qu’être d’accord avec ce constat. Encore faut-il prendre en compte la personnalité de la personne.

Voyons ensemble ce qu’un profil de gamer peut vous apporter en terme de compétences. Il y a maintenant 20 années, j’ai acquis les bases du réseau rien qu’avec les jeux vidéos. Là ou mes parents pensaient que les LAN (regroupements d’ordinateurs) n’étaient faites que pour jouer à des jeux vidéos, nous autres « gamers » nous partagions nos connaissances techniques. A cette époque, le jeu en réseau n’était pas aussi simple à mettre en place qu’aujourd’hui (et il n’y avait pas Internet pour se renseigner). Il fallait connaitre plusieurs protocoles réseaux (IPX, TCP IP, Netbios…) – cela dépendait du jeu, et pas mal de matériels (Hub, Switch, Ethernet, et même ce fichu TokenRing). Il y avait les pannes matériels qui se produisaient systématiquement et qui nécessitaient le remplacement de composants. Et la je n’aborde que la partie « système ». Pour le développement, c’est également avec ces personnes que j’ai commencé à pratiquer.

Dans une LAN, vous avez plein d’individus doués de passions différentes qui se regroupent pour partager un moment de jeu. Les personnes  des LAN auxquels j’ai participé possédaient tellement de qualités que c’est certainement grâce à eux que j’ai une aussi bonne connaissance de l’outil informatique. Ainsi, on m’a donné le goût d’apprendre et on m’enseigné des outils de graphisme tels que 3D Studio, ou Photoshop. J’ai codé en Visual Basic mes propres DLL, et j’ai commencé à m’intéresser aux notions de piratage (comment réaliser un client / serveur – type cheval de troyes). Comment savoir quel processus consomme toutes les ressources, comment optimiser sa machine pour gagner en performance. Si tel composant dysfonctionne, comment le changer. Comment protéger son ordinateur lorsque des trames FTP sont envoyées en clairs sur le réseau. Comment fonctionne les certificats ? (Merci Sylvain, Erwan, Pascal… )

Bref, si vous avez un profil curieux, les regroupements d’informaticiens sont des moments privilégiés ou vous pourrez en apprendre probablement plus que pendant des mois d’études.
Mais curiosité mise à part, quelles sont les qualités que l’on retrouve chez un gamer ?

Travail d’équipe et leadership:

Tous les jeux sont aujourd’hui multijoueurs, et nécessitent une cohésion de ses membres pour parvenir à en tirer le meilleur. Il y a des spécificités liées aux rôles des joueurs, et bien souvent, le groupe est coordonné par un « chef d’équipe ». La notion de chef de guilde est d’ailleurs aujourd’hui assez apprécié sur un CV. Il s’agit bien souvent d’une personne qui s’investit beaucoup pour les autres et qui est capable de rassembler autour d’un but commun – encore faut-il qu’elle dorme la nuit 😉 .

Le leadership transparaît forcément dans ces moments là. Et il y aura forcément des moments de crise qu’il faudra manager. Voila déjà une bonne expérience pour la gestion d’équipes.

Multitâches:

Grand joueur de jeux de stratégie temps réél (STR), je peux vous assurer que ce genre de jeux m’aide au quotidien à réaliser un meilleur multitâche. Lorsqu’on est développeur, on aime s’isoler pour réaliser des tâches complexes. Malheureusement en société, ce n’est pas toujours possible et les sollicitations sont multiples (collègues, emails, téléphones…). On est sans cesse coupé, et il faut arriver à garder sa concentration sur les tâches complexes tout en réalisant des micro tâches à coté. Le saut entre ces tâches c’est clairement la même chose que dans un bon STR. Prenons Starcraft 2: il vous faudra en permanence pensez à optimiser votre économie, produire votre armée, regarder ce que faire l’adversaire, pensez aux améliorations, attaquer, défendre…Un cycle de tâches avec des priorités variables qu’il ne faut pas oublier.

Rigueur et adaptabilité:

Ces 2 compétences sont clairement une clé des jeux vidéos à haut niveau. Vous devez gérer de multiples situations, et en tirer le meilleur parti. Les bons joueurs sont capables d’analyser une carte et d’y déceler des éléments du décor qui leur offrirons de gros avantages sur leurs adversaires. Bien souvent le gagnant sera celui qui s’adapte le mieux, et qui sera le plus rigoureux. L’objectif initial d’une partie est de suivre son plan de jeu initial, et ne pas subir la pression ennemie. La rigueur c’est refaire, refaire, refaire jusqu’au moment ou l’exécution sera quasi parfaite, puis d’anticiper les mouvements ennemis afin de ne pas s’éloigner trop de son plan initial.

Alors convaincu ?

J’espère qu’avec ces quelques exemples, votre regard aura évolué. En tout cas, des personnes que j’ai connues autrefois, tous ont réalisées une bonne carrière dans l’informatique (admin ou dév). Certaines sont restées joueurs, d’autres non mais aucune n’a regretté cette époque de nos vies.
Un jour peut être que le mot gamer deviendra un mot positif comme le mot geek l’est devenu.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.