Etre informaticien : entre compétence professionnelle et maladie mentale dans la vie réelle

L’autre jour, après avoir prêté mon trousseau de clés à une copine, celle ci m’a demandé
si je les avais rangées dans un certain ordre ?

Moi: Bien sur, quelle question !
Oui, en 1 er ma clé de voiture, puis la clé du hall et enfin la clé de l’appart. Tu ne fais pas ça ?
Et la réponse fait mal.
Elle: Bin non, t’es un malade en fait !

Ce qui m’avait semblé logique ne l’était pas pour une personne « normale ». J’en ai donc profité pour me remettre en cause, et voir où se situe la limite entre la compétence d’optimisation tant demandée en entreprise et la maladie chronique !

Voici une liste des petits défauts/astuces que j’ai mis en place. A vous de choisir si:
– ce mec est barge !
– ce mec est génial !

– Au passage en caisse, je place les gros objets de façon à faire un fond de sac plat qui peut se poser facilement.
– Je scanne mes bulletins de salaire et autres documents importants et les copie sur Internet au cas où j’aurais un pépin (vol/incendie)…
– Mon téléphone est inscrit à Google Latitude pour le géolocaliser et à Sim Checker afin d’envoyer les contacts de la carte SIM si quelqu’un venait à me le subtiliser.
– J’ai choisi mon appartement pour que l’ordi soit dans la pièce situé dans la pièce derrière la télé afin de pouvoir lire les films plus facilement.
– J’ai pris en photo tout mon appart, et stocker les images sur le net au cas où j’aurais un litige avec mon assurance pour un dommage quelconque.

Si vous aussi, vous avez ce genre de tocs, écrivez les en commentaires que je me rende compte que je ne suis pas tout seul 😉

Laisser un commentaire

*